La vie en vert

ma_ville_verte

La vie en vert

3 questions à… Anaïs et Mathieu de « Ma Ville Verte », un duo de choc qui nourrit l’ambition de révolutionner nos habitudes urbaines en reverdissant nos vies

Publié par Protéines, le
L'Interview
Crédit photo : ©MaVilleVerte
Comment avez-vous eu l’idée de « Ma ville verte » ? 
 
Ma Ville Verte s’est créée à partir du constat que nos villes sont de plus en plus polluées et concentrées. En 2020, 80% de la population française vivra en milieu urbain. D’autre part, toutes les études montent que le stress et la dépression touchent de plus en plus de citadins et que la sensation d’isolement n’a jamais été aussi importante.
Le potager est un outil ludique et pédagogique permettant de créer des lieux d’échanges et de partage et de sensibiliser les citadins sur des thématiques allant bien au-delà du jardinage. Nous utilisons les jardins potagers pour créer du lien social et intergénérationnel entre les citoyens, pour lutter contre le stress et l’isolement, pour sensibiliser les citadins au développement durable et promouvoir une alimentation locale, saine et accessible à tous.
Nous créons de véritables espaces éco-responsables grâce à la mise en place de composts, d’hôtels à insectes, de fleurs favorisant les pollinisateurs, de récupérateurs d’eau…
Nos jardins permettent aux urbains de se réapproprier les espaces extérieurs et peuvent être installés partout : sur les toits, les terrasses, les cours d’immeubles ou encore les pelouses.mavilleverte1
Y-a-t-il des secteurs en particulier avec lesquels vous souhaiteriez collaborer ?
 
Nous sommes lauréats du concours des Parisculteurs pour lequel nous avons remporté l’aménagement du toit terrasse d’un hôtel de luxe dans le 7ème arrondissement de Paris. Le concept pour cet hôtel est la création d’un potager qui sera à la fois un lieu ludique et pédagogique pour les clients avec la mise en place d’animations autour du jardin mais également utilisé par les cuisines du restaurant haut de gamme de l’hôtel. Nous souhaitons pouvoir développer ce concept de manière plus large auprès de cette clientèle.
La restauration collective est également un secteur qui nous intéresse beaucoup avec la création d’un véritable cercle vertueux avec la production sur place de légumes et fruits frais et le compostage des biodéchets permettant d’amender de manière naturelle le potager. Nous testons actuellement ce système pour une entreprise de la région lyonnaise.
mavilleverte2
Quelles sont vos ambitions d’ici à 2018 ?
 
Pour 2018, nous souhaitons poursuivre notre développement sur Lyon, notre ville d’origine mais également sur les grandes villes de France, notamment à Paris et dans le Sud où nous sommes déjà implantés. Conserver une diversité de publics pour nos animations et potagers (entreprises, restaurants, écoles, crèches, résidences…) et diversifier notre offre dans la formation sur la sensibilisation à l’environnement, la biodiversité en ville, la gestion des déchets et l’alimentation font également partie de nos priorités. Et de façon plus générale, participer à la végétalisation de nos villes et à la création de paysages comestibles urbains, en créant des liens entre citadins et ruraux, agriculteurs et consommateurs, pour des villes plus vertes et un monde plus écologique et plus solidaire!

Pour plus d’informations :