1, 2, 3… Les nouvelles stars de la table !

guide-michelin-cover

1, 2, 3… Les nouvelles stars de la table !

Le mois dernier, le Guide Michelin a remis ses nouvelles étoiles, l’occasion de mettre en lumière le sacre de nombreux jeunes prodiges. Suivez-le guide

Publié par Protéines, le
Des chiffres et des lettres
Crédit photo : La saga du Michelin

Véritable tradition dans le milieu de la gastronomie française, le Guide Michelin a délivré son palmarès 2017 ! Cette année, on compte de très jeunes chefs parmi les nouveaux frenchies étoilés, certains n’ont même pas encore 30 ans, pas de quoi nous rajeunir…

Mais quels sont les critères à remplir pour gagner le graal ? Et bien, pour remporter ou conserver une étoile, 5 critères sont pris en compte par les jurés : les bons produits, la maîtrise de la cuisson, la régularité (dans la carte et dans le temps), le rapport qualité/prix et la capacité du chef à mettre sa personnalité dans les assiettes. Pour mettre toutes les chances de leur côté, les chefs tendent donc vers une carte locale concise et efficace !

En 2017, côté chiffres, ça donne donc : 1 nouvel établissement « 3 étoiles » (à Courchevel), 12 nouveaux « 2 étoiles » (dont 3 à Paris) et 57 nouveaux « 1 étoile » en France. Au total, on dénombre désormais 616 tables étoilées par le Guide. Parmi elles, des petits génies, à peine la trentaine. Quand certains ont pris les rennes de maisons très anciennes et déjà très prestigieuses, d’autres (plus téméraires ?) ont ouvert leur propre restaurant, entièrement façonné à leur goût.

Pour Baptiste Denieul de l’Auberge Tiesgezh, 26 ans, la cuisine est une affaire de famille cela explique le nom de l’établissement, qui signifie « famille » en breton.
Rodolphe Pottier a ouvert son premier restaurant en 2015 à seulement 24 ans. Sa cuisine est simple, il ne propose qu’un seul menu, de manière à pouvoir mettre en avant des produits qu’il sélectionne avec soin.
Pour Paolo Boscaro, qui a côtoyé de grands noms comme Yannick Alléno ou Guy Martin, la cuisine est une véritable passion. À 32 ans, il est à la tête des cuisines de « L’Escargot 1903 » à Puteaux. On y court.