L’évolution des habitudes alimentaires

pixlr_food

L’évolution des habitudes alimentaires

Chaque année, Kantar TNS dévoile à l’occasion du SIAL les conclusions d’une étude décryptant les portraits de consommateurs dans le monde à l’égard de l’alimentation

Publié par Protéines, le
Des chiffres et des lettres
Crédit photo : FOOD 360

 

À l’occasion du SIAL Paris 2016, Kantar TNS a dévoilé les conclusions de sa dernière étude « FOOD 360 » qui nous en dit long sur l’évolution des habitudes alimentaires mondiales. Décryptage des principaux résultats !

 

Pour la majorité des consommateurs dans le monde, s’alimenter reste avant tout un plaisir

La qualité gustative est le premier critère d’achat d’un produit dans le monde, plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis. Une grande partie des consommateurs européens, dont 77% des Français, apprécient même de s’offrir des produits alimentaires comme des « petits luxes » pour des moments qualifiés de « pur plaisir ».

La recherche de ce plaisir traverse les frontières culturelles puisque la majorité des consommateurs a faim de découvertes culinaires. Les plus curieux sont les Moyen-orientaux (71%) suivi de près par les Français (64%) ! Une volonté qui se manifeste également par la recherche de produits « authentiques », de terroirs, au caractère « inimitable ».

 

Une attention de plus en plus importante portée sur l’origine des produits alimentaires

Pour autant, si l’alimentation reste un plaisir, les consommateurs, souvent confrontés aux scandales agricoles ou agro-alimentaires, sont inquiets pour leur santé. La confiance à l’égard de la qualité des produits a aisni légèrement baissé entre 2012 à 2016 (de 85 % à 83 %) tous pays confondus et les consommateurs sont de plus en plus persuadés que l’alimentation peut constituer un risque pour leur santé.

Cette méfiance se traduit notamment en France où 2 consommateurs sur 3 sont en quête de réassurance par l’achat de produits « locaux » et une chaîne plus courte de production.

 

Une attention croissante portée au développement durable

Le gaspillage alimentaire et l’environnement sont les principales causes auxquelles les consommateurs sont attachés : 85% d’entre eux jugent important de réduire le gaspillage et 81 % des consommateurs jugent important le fait d’acheter des produits alimentaires plus respectueux de l’environnement. D’un autre côté, 77% des consommateurs déclarent important le fait d’acheter des produits alimentaires plus respectueux du bien-être animal et notamment dans les pays européens (entre 81 % et 87 % d’importance selon les pays).

 

L’assiette connectée fait petit à petit sa place dans les habitudes de consommation

Dans ce domaine, l’habitude la plus ancrée reste pour l’instant la recherche de recette sur le web avec près de 8 consommateurs sur 10 qui déclarent le faire. Les objets connectés en cuisine sont plus usuels en Asie avec par exemple 86% des consommateurs Chinois en ayant déjà utilisé, contre 11% des Européens, plus lents à s’approprier ces nouvelles technologies.

Et pour pousser encore plus loin les limites de la technologie dans le domaine alimentaire, l’imprimante 3D arrive timidement au sein des habitudes de consommation avec 4 consommateurs sur 10 qui souhaiteraient l’utiliser dans un avenir proche ou lointain.