La noix tigrée fait rugir nos papilles

noix tigre

La noix tigrée fait rugir nos papilles

Vous connaissiez la spiruline, la graine de chia ou le kale, aujourd’hui on vous parle d’un nouveau « super aliment »

Publié par Protéines, le
Derniers Repérages
Crédit photo : theultralinx.com

Allez, ce mois-ci on essaye de vous proposer un article un peu healthy au milieu d’un numéro plein de charcut’ et de glaces.

Pour commencer, focus sur la noix tigrée, aussi appelée graine de souchet, ou gland de terre ! Tubercule prisé depuis l’antiquité par les égyptiens, elle est aujourd’hui cultivée principalement en Espagne, où elle a été introduite par les arabes, mais également en Californie, et en Afrique occidentale. Elle peut être préparée et consommée de différentes manières (sous forme de graines à croquer, en farine dans les gâteaux, en huile dans les salades…) mais le plus souvent elle sert de base pour l’horchata de chufa, une boisson de texture laiteuse, très populaire sur la côte méditerranéenne.

La noix tigrée permet de faire le plein de fibres, de potassium, de vitamine E, de zinc, de magnésium, de phosphore, de fer et de graisses insaturées (proches de l’huile d’olive en composition). Rien que ça. Naturellement douce, elle ne nécessite aucun ajout de sucre. Egalement ultra populaire outre-Atlantique, elle commence doucement à faire son apparition dans les magasins bio de l’hexagone : il faut compter environ 2 € les 100 g.

Et pour encore plus d’exotisme, pourquoi ne pas tester les poudres de champignons comme le reishi, le cordyceps, l’hericium ou le chaga. La dernière tendance made in USA consiste à en pulvériser directement sur son jus ou son latte. Antioxydantes et anti-inflammatoires, elles permettent de lutter, au sein d’un régime varié et équilibré, contre le diabète, les cancers, le vieillissement, etc…. Par prudence, on pourrait surtout parler d’action calmante, tonifiante, boosteur d’immunité ou stimulante. Et bonne dégustation !

Sources :