Empack-moi si tu peux

hair-pasta+28329

Empack-moi si tu peux

Avec créativité et ingéniosité, les packagings design apportent de véritables solutions antigaspi

Publié par Protéines, le
Artwork
Crédit photo : http://www.packagingoftheworld.com

Nouvelle tendance du côté des packagings : ces derniers ne servent (presque) plus à faire joli, ils permettent aussi aux consommateurs de donner une seconde vie à leur produit !

Si la volonté des marques est avant tout de prolonger l’expérience consommateur, de nouveaux packs apparaissent aujourd’hui dans un souci éco-responsable pour lutter contre le gaspillage alimentaire. La team It’s wonderfood a sélectionné pour vous trois belles initiatives :

Le Pack d’Evian se met à nu

Proposer de nouvelles formes de bouteilles, Evian est connaisseur. Depuis plus de 20 ans, la marque sort chaque année un nouveau design pour ses bouteilles, de quoi ravir les collectionneurs. Mais cette année, Evian a marqué le coup en s’attaquant à l’emballage… Ou plutôt à l’absence d’emballage ! Comment ? Grâce à plusieurs points de colle entre les 4 bouteilles « le pack se met à nu » et permet de faire des économies sur le prix de l’emballage tout en réduisant les déchets plastiques.

Les WikiPearl, des produits à emballage comestible

Inventées par le scientifique David Edwards et le designer français François Azambourg, les WikiPearls sont des portions individuelles alimentaires (yaourts, glaces, cookies, jus de fruit …) enveloppées dans une fine peau translucide et 100% comestible. Elles se rincent sous l’eau sans altérer la consistance ni la saveur du produit. Un produit qui se mange de A à Z !

Et pour le plaisir des yeux … un packaging ingénieux qui transforme les pâtes en cheveux

En Russie, l’agence Nikita a imaginé un nouveau packaging pour une marque de pâtes. Chaque paquet représente un visage féminin à la coiffure changeante : cheveux lisses pour les spaghetti, bouclés pour les coquillettes etc. Un travail ingénieux et efficace qui permet à la marque de sortir du lot !

 

Au minimum recyclable, éventuellement biodégradable, le packaging idéal ne serait-il pas tout simplement celui qui disparaît ?

 

Sources :