Tour du monde de la pause déj’

enquet edenred

Tour du monde de la pause déj’

Petite synthèse d’une étude menée par Edenred auprès de ses collaborateurs dans 14 pays, avec focus sur la France

Publié par Protéines, le
Des chiffres et des lettres
Crédit photo : Edenred

Edenred, leader mondial des services prépayés aux entreprises (comme nos chers « tickets resto ») vient de publier les résultats de son enquête « What is your ideal meal ? » portant sur 2478 de ses collaborateurs installés dans 14 pays du globe.

Elle s’intéresse à leur rapport à l’alimentation et permet, à travers un panel très diversifié, de mieux comprendre les spécificités culturelles alimentaires entre les différents pays : Belgique, Brésil, République Tchèque, France, Allemagne, Grèce, Italie, Japon, Mexique, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Etats-Unis et Venezuela.

La pause-déjeuner, un moment de détente avant tout

Pour 41% des personnes interrogées, tout pays confondu, le repas au travail rime avec pause et plaisir. Mais dans certains pays comme le Mexique, le Venezuela, la Roumanie ou le Royaume-Uni, ce repas correspond avant tout à un besoin physiologique.

Les Français, quant à eux, se situent en haut du tableau : ils sont 56% à vivre cette pause comme un vrai moment de détente.

Cette appropriation de la pause-déjeuner est corroborée avec le temps qui lui est consacré : 30 minutes en moyenne. Dans l’hexagone, nous sommes 77% à prendre plus de 30 minutes pour déjeuner, de préférence au restaurant (76%). L’option « à emporter » est privilégiée dans les pays anglo-saxons où les services de livraison sont plus répandus.

Cuisiner chez soi reste une tradition ancrée

73% des salariés se mettent aux fourneaux au moins 3 fois par semaine, même si la livraison et le plat préparé demeurent très populaires dans certains pays (Royaume-Uni, Japon, Etats-Unis).

Pour cuisiner, le choix des produits alimentaires dépend tout d’abord de critères fondamentaux liés au pouvoir d’achat (fraicheur, date de péremption, prix) puis dans un second temps de critères liés à la qualité (apport nutritionnel, composition, labels biologiques).

Pour les salariés français, la fraicheur, le prix et la valeur nutritionnelle sont les 3 principaux critères de choix.

 

Source : Enquête « What is your ideal meal ? », Edenred, Avril 2016.