ボナペティ (Bo Na Bae Te I)

matcha

ボナペティ (Bo Na Bae Te I)

On connaît tout l’amour que porte les japonais pour Paris, et bien entre l’engouement pour le matcha et la passion soudaine du saké, la capitale le leur rend bien !

Publié par Protéines, le
Derniers Repérages
Crédit photo : The Chalkboard Mag

La cuisine japonaise, on pourrait vous en parler pendant des heures… Riz, nouilles, légumes, algues, poissons, thés, condiments… Tout y est cuisiné avec délicatesse, et entre rituels et règles de politesse, on atteint le summum du raffinement. Évidemment, ça fait un petit bout de temps que les Français se sont rendus compte que le Japon avait beaucoup à offrir en matière de gastronomie mais depuis peu, cette passion pour le pays du soleil levant va bien au-delà du traditionnel plateau de sushis du dimanche soir.

Après le citron yuzu, la nouvelle star de la pâtisserie c’est incontestablement le thé matcha. Idéal pour parfumer toutes nos préparations, ce thé vert réduit en poudre nous vient tout droit du Japon, où il est utilisé pour la cérémonie du thé mais aussi comme colorant et arôme naturel dans de nombreux aliments (même dans les Kit Kat !). Bon ok, les américains s’en sont déjà emparés pour parfumer leurs donuts, leurs cupcakes et même leurs starbucks ou leurs cafés latte. Une tendance qui n’est pas passée inaperçue à Paris, qui regorge désormais de douceurs aromatisées matcha.

Sadaharu Aoki, pâtissier japonais installé en France depuis plus de 20 ans, a été l’un des premiers à faire découvrir aux Parisiens le goût et l’amertume subtiles du thé matcha dans des éclairs, des macarons ou même des croissants ! On n’est pas contre un peu d’exotisme mais faut pas trop nous déstabiliser non plus… On a aussi beaucoup de mal à résister aux délicieux cookies Laura Todd à l’extrait de thé vert matcha bio. Et bon à savoir pour cet été, sachez que le restaurant japonais Kokya sert une crème glacée matcha absolument divine. Bien entendu, les lieux huppés de la capitale comme le Café Pinson, le Café Kitsuné ou encore les restaurants Marcel ou Nanashi infusent cette poudre verte à gogo dans leurs drinks les plus branchés.

Pour ceux qui aimeraient reproduire l’expérience à la maison, de nombreuses recettes originales sont accessibles sur le web et la poudre verte est disponible dans le commerce. Le Palais des thés propose même une version spéciale pâtisserie, avec ça impossible de se rater. Pour les plus gourmets, La Route des Comptoirs, spécialiste des thés et infusions bio, propose un matcha authentique préparé à base de Gyokuro d’une qualité extrafine. Et pour préparer votre thé vous-même, dans le plus grand respect des traditions, vous pouvez également vous y procurer un fouet à matcha traditionnel, sculpté dans une pièce de bambou.

Bon et puis pour faire passer toutes ces gourmandises, aussi « healthy » soient-elles (oui, on a oublié de vous dire que le matcha était antioxydant, anticoagulant, bourré de vitamines….), on ne serait pas contre un petit digestif. C’est là ou La Maison du Saké fait son entrée. Ouverte depuis peu, cet endroit est le premier lieu parisien entièrement dédié à cet alcool de riz.

En plus de sa cave, qui contient non moins de 6 000 bouteilles, on y trouve « un bar à manger » pour grignoter des tapas japonais, un coin épicerie et une « sakéthèque » longue de 10 mètres. Il y a même un « izakaya », un pub à la japonaise, avec petits salons privatifs, portes en bois coulissantes et sol en tatami. Histoire de se prendre pour un vrai Tokyoïte. Et oui, aujourd’hui certains sakés se dégustent comme de grands bourgognes, et c’est un spécialiste du le vin qui le dit. Et pour revenir au Kit Kat, sachez que depuis le 1er février, il en existe aussi au saké !

Kanpai !

 

Sources :