Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es

Visuel-consultation

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es

3 questions à Amaury Bessard, Directeur de la communication de l’ANIA, qui nous explique tout de la belle initiative autour de la consultation citoyenne lancée il y a quelques semaines.

Publié par Protéines, le
L'Interview
Crédit photo : ANIA

1) Quelle est la genèse, l’envie derrière cette consultation citoyenne ?

Nous sommes partis d’un constat simple : un fossé se creuse entre ceux qui produisent l’alimentation chaque jour et ceux qui la consomment. Selon notre baromètre réalisé en juin 2015 avec Opinion Way, 76% des Français sont fiers de notre modèle alimentaire mais seuls 55% ont une bonne image de l’un de ses principaux acteurs, l’industrie alimentaire. Il était nécessaire de recréer du lien, du sens et de la proximité. Cela nécessite une plus grande ouverture de notre part. Dans ce cadre, nous envisageons d’ouvrir davantage nos sites et ateliers de production au grand public dès 2016, de donner plus d’informations sur la fabrication de nos produits, de mieux expliquer nos métiers. Cela passe également par un dialogue ouvert avec les consommateurs. C’est la raison pour laquelle, nous avons lancé la première Consultation Citoyenne sur l’Alimentation.

2) Concrètement comment ça marche, qu’est-ce que vous en attendez ?

Nous invitons chaque consommateur-citoyen à nous apporter sa contribution en répondant au questionnaire en ligne sur www.vouschangez-nousaussi.fr. La consultation se compose de 5 questions obligatoires et de 6 questions facultatives. En moins de 5 minutes, chaque internaute peut nous faire part de ce qui a vraiment de l’importance à ses yeux, de ses satisfactions et de ses attentes. Nous attendons plus de 6 000 contributions pour donner à cette consultation une assise incontestable. Les attentes des consommateurs évoluent, nos produits aussi. Je vous invite à y participer. Chaque avis compte.

3) Sur quelle action cette consultation va déboucher ?

La consultation Citoyenne constituera le socle d’un nouveau « Pacte Alimentaire » entre les consommateurs, leurs entreprises agroalimentaires et les autres acteurs de l’alimentation en France (Etat, Agriculture, Distribution, Restauration, etc.). Nous souhaitons partir des attentes des consommateurs pour élaborer ce Pacte que nous proposerons à l’ensemble des partie prenantes à l’occasion de nos Assises de l’Alimentation, qui se dérouleront le 10 mai 2016. Nous tenons ensuite à maintenir un dialogue constant avec l’ensemble des acteurs de la filière alimentaire, de l’agriculteur au consommateur. Ce pari collectif qui repose sur la confiance et l’unité de la filière constitue la voie la plus pragmatique et la plus durable pour permettre à chacun de mieux manger.

Amaury Bessard, Directeur de la Communication de l’Association Nationale des Industries Alimentaires (ANIA)