2 régimes « What The Food ? »

o-SUN-EATING-facebook

2 régimes « What The Food ? »

Pour cette nouvelle année sur Terre, on vous propose des mets venus d’ailleurs. Vraiment d’ailleurs.

Publié par Protéines, le
Food Toujours
Crédit photo : Oriental Daily

Un repas de soleil

Depuis quelques temps, des femmes chinoises se réunissent sur les plages pour pratiquer le « sun-eating », littéralement le fait de « manger du soleil ». Mais au lieu de savourer un bon pique-nique face au coucher du soleil, elles restent statiques et regardent le soleil fixement. Les adeptes de cette pratique sont persuadées que le fait de « se nourrir de soleil » agit comme un coupe-faim, les poussant à manger moins voire à ne plus manger du tout.

Les « sun-gazer », comme elles se surnomment, passent chaque jour 10 secondes de plus que la veille à regarder le soleil, pour finir à plus de 40 minutes d’exposition quotidienne au bout de 9 mois.

Cette nouvelle tendance « régime » affole à la fois les cancérologues, les dermatologues (mélanomes, etc.), les ophtalmologistes (brûlures de la rétine) et évidemment les nutritionnistes (cas d’anorexies maladives)…

 

Un repas des étoiles

Werner Drent, chef hollandais et fan de science-fiction, a imaginé un casse-dalle qui pourrait être concocté dans un futur très, très lointain, et adapte les recettes avec ce qu’on peut trouver sur Terre : une soupe d’escargots intergalactiques et des cookies bleus.

Dans ce mijoté venu de l’espace, les escargots aquatiques font la rencontre fortuite des salsifis, ce qui rend cette soupe du futur à la fois crémeuse et baveuse à souhait. Cette soupe est inspirée du célèbre « Apple Stew » de Dexter Jettster, mais Werner a substitué les espèces bizarres de gastéporodes par des escargots. Il explique que les salsifis sont essentiels pour rendre cette soupe très « Guerre des Étoiles » car « ils ressemblent un peu à des carottes extraterrestres ». La recette par ici.

Dans Star-Wars, seuls quelques chanceux peuvent tremper leurs lèvres dans du lait de Bantha sur la planète Tatooine – c’est ce lait bleu, tiré des pis d’une Bantha femelle, qui vous servira à produire du yaourt et des cookies d’exception. « J’ai utilisé du lait de soja parce qu’objectivement, il n’y a aucune vache dans Star Wars », explique Werner. Pour faire du lait bleu chez vous, achetez une brique de lait de soja à la vanille et ajoutez cinq gouttes de colorant alimentaire bleu, une lichette d’eau de rose pour parfumer et une cuillerée de sucre. Mélangez bien et versez directement dans un verre. Vous pouvez vous servir du reste de ce lait pour préparer vos cookies bleus, à engloutir devant un des épisodes de la saga !

 

Source : http://munchies.vice.com/fr/