Foodpairing : le café s’y met aussi

café_YG

Foodpairing : le café s’y met aussi

Depuis quelques années, les aficionados du café s’aventurent dans des appariements de plus en plus étonnants.

Publié par Protéines, le
Derniers Repérages
Crédit photo : pixabay.com

De la cuisine fusion des années 1990 qui confronte plusieurs traditions culinaires d’origine différentes au foodpairing des années 2000 qui accommode ingrédients et saveurs, les mélanges et appariements parfois improbables continuent de nous fasciner et d’alimenter notre créativité.

La tendance du foodpairing a profité de la vague de culinarité que nous vivons depuis une dizaine d’années, pour sublimer des produits du quotidien, des produits presque banals comme le café.

Le café, traditionnellement réservé au petit-déjeuner et au dessert, fait une entrée fulgurante dans les menus et devient gourmand. Accompagné de petites friandises, muffins, cookies, donuts ou autres mignardises, le fameux « café gourmand » est désormais un incontournable de toutes les cartes.

Depuis quelques années, les aficionados du café s’aventurent dans des associations de plus en plus audacieuces, que ça soit avec des aliments consommés froids ou des plats chauds.

 

Les grands classiques

Commençons par le plus connu, notre très frenchy café-croissant : de préférence sucré, le café vient compléter la richesse de la pâte. Le café aromatisé fonctionne avec toutes les viennoiseries, mais si vous préférez l’espresso corsé du matin personne ne vous en tiendra rigueur !

Passons au café-chocolat, petit plaisir du goûter ou après un bon dîner en guise de digestif. Le café corsé (à partir de graines en provenance d’Asie) épouse très bien les notes amères du cacao. Pour la version chocolat au lait, moins punchy en goût, un café d’Amérique latine aux accents de noisette légèrement épicés sera plus approprié.

 

Les plus punks

Say cheese ! Promis on ne vous parlera pas du café-maroilles, mais des fromages de brie au léger goût de noisette qui peuvent se déguster avec un petit café de Colombie portant des notes similaires, sans oublier les fromages bleus au goût très prononcé et pointu accompagnés d’un café corsé du même acabit en provenance d’Asie.

Pour boucler la liste, au lieu de la bière ou du Coca, certains connaisseurs n’hésitent pas à accompagner leur burger avec un café chaud. Ca marche aussi avec les plats épicés.

Et enfin, pas plus tard qu’octobre dernier, Nespresso a réuni à Anvers 12 chefs, maîtres chocolatiers, pâtissiers, sommeliers et bartenders belges, autour d’un grand atelier gastronomique sur le café. L’occasion de découvrir, entre autres, la soupe de crabe nageur « Panamontana », obione et courgettes, Cosi de Filip Claeys qui combine le café à l’huile de maïs pour équilibrer les saveurs du crabe, les courgettes, l’anis étoilé, le cognac et la crème.

Que j’aime ta saveur café !