Anti-gaspi : ça bouillonne d’idées !

antigaspi

Anti-gaspi : ça bouillonne d’idées !

À quelques semaines de la grand-messe sur le climat (#COP21), zoom sur trois start-up engagées dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Publié par Protéines, le
Derniers Repérages
Crédit photo : masterlife

À l’échelle planétaire, le gaspillage alimentaire est la troisième cause d’émission de gaz à effet de serre ! Ce qui en fait un sujet crucial pour tous les acteurs de la distribution et de l’agroalimentaire, tout particulièrement cette année, COP21 oblige.

Au-delà de la mobilisation des citoyens, des acteurs publics et des grandes entreprises, on voit apparaître de nombreuses start-ups qui ont carrément choisi de faire de l’anti-gaspi leur cœur de métier ! La team It’s Wonderfood vous en présente trois : deux françaises et une belge.

Auparager 

Fondée par sept étudiants de l’école de restauration Ferrandi à Paris, Auparager (« anoblir » en vieux français) a pour but de valoriser en recettes gastronomiques des produits issus d’invendus alimentaires. En les cuisinant et les vendant dans le food-truck « Meals and Wheels » de l’association Calidris, qui promeut et développe l’insertion professionnelle des publics défavorisés, la jeune entreprise sensibilise au gaspillage alimentaire de manière solidaire et tout en finesse.

Optimiam

Lancée par deux parisiens, OptiMiam a pour mission d’aider les commerces à vendre à temps leurs excédents alimentaires. Concrètement, il s’agit d’une application mobile géolocalisée qui connecte en temps réel les commerces de proximité aux consommateurs autour d’eux pour qu’ils puissent vendre leurs stocks de produits frais sous forme d’offres flash exclusives. Les commerçants se débarrassent ainsi de leurs surplus et les consommateurs bénéficient de produits à prix réduit.

Foodwe

Foodwe (pour Food Waste Evasion : « éviter le gaspillage alimentaire ») nous vient de Belgique mais s’est étendue il y a quelques mois en France, aux Pays-Bas, en Angleterre, en Irlande et en Ecosse. Cette plateforme propose aux producteurs et distributeurs d’effectuer des dons alimentaires ou des ventes à 60% maximum du prix public au profit d’organismes caritatifs. De nombreux aliments censés finir à la poubelle échappent ainsi au pire.

Vous l’aurez compris, aujourd’hui il nous suffit d’être connectés pour participer, sans trop d’efforts, à la réduction du gaspillage alimentaire, alors plus d’excuses !

 

Sources :