Le sans sucre, une tendance mielleuse

Chaouat

Le sans sucre, une tendance mielleuse

Le sucre est souvent accusé de tous les maux, au point que certains cherchent à le faire disparaître de notre alimentation…
Mais est-ce vraiment mérité ?

Publié par Protéines, le
Food Toujours
Crédit photo : Bridget Jones

Aujourd’hui, impossible de passer à côté du hashtag #NoSugarChallenge ou même du dernier bouquin à la mode consacré à une vie débordante de joie et de bonheur anti saccharose. Sans défendre les sucreries à outrance ni glorifier le mouvement #LeSucreCestLaVie, on a choisi de rétablir quelques vérités sur l’ennemi public numéro 1 du moment.

Le sucre, on en a besoin et on l’évite très difficilement !

La mission prioritaire du sucre dans l’organisme est de lui fournir toute l’énergie dont il a besoin. C’est principalement le cerveau qui l’utilise comme carburant. Et oui, quand on regarde la télé avachi sur le canap, ça nécessite aussi de l’énergie !

Alors oui, il est possible d’arrêter les tablettes de chocolat et de condamner le Nutella à la petite cuillère… Mais quand on parle d’arrêter le « sucre » dans son ensemble, cela reviendrait aussi à arrêter les fruits, les jus… Ce qui n’est pas forcément conseillé, vous vous en doutez ! Sachez aussi qu’en plus des aliments qui ont un goût sucré, le corps puise aussi du sucre dans les aliments salés comme le pain, les pâtes, le riz… On les appelle les glucides complexes. À la fin, il ne nous reste donc plus grand chose si on les supprime tous !

Le « sans sucre » ne permet pas forcément de mincir !

Dans la prise de poids, tout est question de décalage entre besoins et dépenses énergétiques. Si on respecte un bon équilibre entre les deux, on est bon. À partir du moment, où l’on mange davantage que ce que l’on dépense, on grossit, sucre or not sucre !

Mais alors pourquoi les personnes qui s’aventurent dans le « sans sucre » maigrissent-elles ? Très souvent, c’est parce qu’elles portent aussi une attention différente à leur alimentation et qu’elles intensifient leur activité physique. En parlant de se bouger, il faut également savoir que le sucre est conseillé dans certains types de sport intenses, où l’on est amené à dépenser beaucoup d’énergie d’un coup.

Une histoire de « challenge » avant tout !

Les spécialistes des comportements alimentaires et de la nutrition s’accordent à dire que les régimes consistant à bannir totalement un nutriment de son alimentation, peut être une façon de palier à une certaine anxiété. Aujourd’hui on trouve de tout, partout, et à n’importe quel moment. C’est l’idée d’avoir trop de choix et trop de possibilités qui pourrait en stresser certains. La nécessité de redessiner un cadre dans sa façon de manger et de s’imposer des aliments autorisés et interdits rendent les choses beaucoup plus simples à respecter et à suivre.

La dimension « dépassement de soi » est aussi à considérer. Le mot « régime » est très souvent associé au mot « challenge », les gens ont besoin de relever le défi ! Une fois remporté, ils en deviennent tellement fiers qu’ils en font parfois des livres.

Pour conclure, sauf indications médicales, bannir le sucre n’a pas de sens !

Être raisonnable s’applique aussi aux matières grasses, au sel… Notre corps a besoin de tout, en quantité suffisante, et il a surtout besoin d’activité physique. Alors plutôt que de surfer sur le #NoSugarChallenge, mieux vaut se consacrer au #Training #Workout #DoItBetter… Aussi très en vogue sur les réseaux sociaux, on vous rassure !