Pas de quoi se crêper le chignon

Injera

Pas de quoi se crêper le chignon

Même si la France reste la reine en la matière et que le monde nous envie nos « French crepes », les autres pays aussi ont leur galette !

Publié par Protéines, le
Food Toujours
Crédit photo : MyRecipes.com / Injera

À partir de la Chandeleur, les jours s’allongent de plus en plus vite… C’est d’ailleurs pour ça qu’on en profite pour déguster des crêpes rondes et dorées qui rappellent le soleil ! Bon ça c’était pour la minute « le saviez-vous ? », maintenant place aux choses sérieuses : ce mois-ci l’équipe It’s Wonderfood vous embarque pour un tour du monde… des crêpes.

Première destination : le Maroc, où les msemen nous donnent l’eau à la bouche. Préparées à base de farine et de semoule, ces crêpes sont cuites à la poêle et se dégustent avec du miel. Encore un peu plus bas, on trouve l’Injera, un délice venu d’Ethiopie, préparé à base de farine de teff, la céréale locale.

Quand on traverse l’Atlantique, impossible de passer à côté des deux grands classiques : la tortilla et le pancake. La première, traditionnellement préparée à base de farine de maïs, trouve sa place dans les cuisines d’Amérique centrale où depuis l’Antiquité, on la garnit de légumes, de viande ou de poisson. Le pancake, connu de tous, se déguste sans modération aux Etats-Unis et au Canada où on l’aime sucré, avec du sirop d’érable, de la confiture ou du miel, ou salé avec du beurre, des œufs et du bacon. Awesome.

Direction l’Asie maintenant, où le dorayaki japonais retient toute notre attention. Il est composé de deux galettes en forme de pancake entre lesquelles se trouve une garniture gourmande à base de pâte de haricot azuki. En Chine du nord, la star c’est le Jian Bing, littéralement « galette frite dans peu d’huile ». Elle se mange sur le pouce, roulée et garnie d’œufs, d’oignons, de sésame noir, de pâte de soja fermenté et d’un You Tiao (un long beignet cuit à l’huile végétale).

Avant de rentrer, on survole les plaines russes où on déguste un blin (ou blintz), une grande crêpe fine à base de pâte au levain. En France, on a pris la fâcheuse habitude d’utiliser le mot au pluriel (blinis) pour désigner d’autres petites crêpes épaisses russes qui n’ont rien à voir avec le blin authentique !

Pour finir notre crêpes trip, on fait dans le local avec la socca niçoise, une galette à base de farine de pois chiches et cuite dans un four à pizza. On aime aussi le tourtou corrézien, une galette faite de farine de sarrasin, de froment et de levure de boulanger mais aussi d’eau et de pommes de terre cuites en robe des champs écrasées à la fourchette. Un peu de terrine de campagne et un cornichon, le paradis !

 

Sources :

http://www.elle.fr/Elle-a-Table/Recettes-de-cuisine/Jian-Bing-2660734
http://recetteschinoises.blogspot.fr/2012/08/jian-bing-crepe-chinoise-du-nord-jian.html
http://www.myrecipes.com/recipe/injera-ethiopian-flatbread