La frite belge au patrimoine mondial de l’Unesco ?

Peters525x350

La frite belge au patrimoine mondial de l’Unesco ?

S’il y a bien un terrain sur lequel la Belgique ne peine pas à s’unir, c’est sur celui des frites…

Publié par Protéines, le
Derniers Repérages
Crédit photo : http://blog.1-2-3.fr

Après le repas gastronomique français et la cuisine mexicaine, c’est au tour de la Belgique de tenter sa chance d’inscrire leur emblème food qu’on ne présente plus au patrimoine mondial de l’Unesco.

Du 1er au 7 décembre dernier avait lieu en Belgique, « la Semaine de la frite ». Cette année, la campagne avait pour objectif de récolter le soutien des citoyens à l’aide d’une pétition, afin d’introduire une demande de reconnaissance de la culture de la frite belge au Patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO.
La Semaine de la Frite, c’était non seulement l’occasion de faire entrer la frite belge dans l’Histoire, mais aussi de valoriser tout le savoir-faire des producteurs de pommes de terre ainsi que la qualité de leurs produits.

Si la consommation de frites est répandue à travers le monde, un seul pays défend avec autant de ferveur et d’intensité la Culture de la frite, c’est la Belgique ! Elle revendique ce patrimoine culturel immatériel, étant le seul pays au monde dans lequel les frites sont devenues un véritable symbole culinaire, où l’art de profiter d’une chose aussi simple est un réel mode de vie.
Il n’y a pas un seul village qui ne dispose de sa baraque à frites ! Dans les grandes villes, on peut même en recenser plusieurs dizaines. Il existe d’ailleurs un classement des meilleures friteries et snacks en Belgique.

La Belgique dénombre ainsi environ 5.000 frituristes. Un frituriste moyen vend environ 100 paquets de frites par jour. Pour ce faire, il a besoin de 50 kg de pommes de terre pelées. Ensemble, les frituristes wallons traitent au total quelques 130 000 kg de pommes de terre par jour. Pour fournir toute la Wallonie en frites pendant une année entière, il faut environ 1 130 ha de pommes de terre, soit près de 2 000 terrains de football… Une récente étude du VLAM (Office Flamand d’Agro-Marketing) démontre par ailleurs qu’un quart de la population belge consomme des frites achetées à la friterie une fois par semaine et que 95% des Belges se rendent à la friterie au moins une fois par an.

A ce compte, ce n’est plus de la passion c’est collé dans l’ADN !

Sources:
http://www.fritmap.com/fr/classement-meilleures-friteries-belgique
http://www.semainedelafrite.be
http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_tous-les-belges-unis-pour-faire-reconnaitre-la-frite-a-l-unesco?id=8459212