Les Français et la viande, une histoire qui dure

viande-©DR-le-Bonbon_1050x700

Les Français et la viande, une histoire qui dure

Malgré la crise, les Français ne sont pas si regardants sur le prix de la viande.

Publié par Protéines, le
Des chiffres et des lettres
Crédit photo : ©DR, lebonbon.fr

Pour 61% des Français, plus le prix de la viande est bas, plus sa qualité est jugée médiocre, c’est ce que nous apprend une enquête récente d’Ipsos.

Les Français voient d’un mauvais œil les prix pratiqués par la grande distribution : 75% pensent que ces prix ne permettent pas une rémunération des producteurs de viande à leur juste valeur.

Du coup, les consommateurs privilégient l’aspect et la couleur avant d’acheter une pièce de viande (90%) et le prix n’arrive qu’en 3ème position (79%) derrière l’origine France (26%), qui apporte une caution qualité.

Au rayon viande en libre-service, les consommateurs préfèrent une présentation par mode de cuisson (38%). En même temps, le critère prix reste présent, avec 26% qui préfèrent une présentation par niveau de prix.

Pour obtenir une viande de qualité à déguster, les professionnels ont la cote. Les conseils les plus attendus sont ceux d’un boucher (71%) suivis de ceux d’un chef cuisinier (15%), d’un éleveur (12%) et d’un nutritionniste (11%).

Plus d’un tiers des Français (35%) attendent plus de garanties sur la qualité et l’origine pour consommer davantage de viande. Ils restent cependant sensibles aux recommandations nutritionnelles (13%).

Et enfin, 68% pensent que manger de la viande est un réel plaisir et ne sont pas prêts à réduire leur consommation.

Allez…on sort le barbecue?

 

Source :

Palmarès des critères d’achat de la viande et attentes à l’égard du rayon boucherie de la grande distribution. (Ipsos/Sniv)