Français et agriculteurs, une relation qui a de l’avenir

Agriculteurs-_1050x700

Français et agriculteurs, une relation qui a de l’avenir

Dans un contexte de défiance alimentaire, de plus en plus de Français préfèrent s’approvisionner directement auprès des producteurs.

Publié par Protéines, le
Des chiffres et des lettres
Crédit photo : ©Gnis

Les Français font moins confiance au contenu de leur assiette. Ca on le sait déjà.

Mais cette défiance, qui n’est pas nouvelle, atteint une ampleur jamais observée. C’est ce que nous apprend l’étude Worldview 2014 de Protéines.

Ainsi pour 78,7% des Français, notre alimentation est moins saine que celle de nos parents ; et pour 58,8% d’entre eux, nos aliments le seront encore moins demain.

Pour 47,2% des Français, les grandes marques ne disent pas la vérité sur notre alimentation, mais tout n’est pas perdu ! Car une majorité de consommateurs (77% précisément) déclare qu’il est nécessaire de retrouver nos modes de production traditionnels et fait désormais davantage confiance aux individus comme le médecin ou l’agriculteur, considérés comme « les référents » pour dire la vérité sur notre alimentation.

Les achats alimentaires de proximité ont le vent en poupe

Ce retour aux modes de production traditionnels ne correspond ni à un effet de mode ni à une attitude élitiste mais à un vrai changement de comportement.

Une enquête récente* nous apprend que 87% des Français ont déjà acheté directement à un producteur, alors que 38% s’avèrent être de vrais fidèles avec un ou plusieurs achats en direct chaque mois.

Côté produits, les fruits et légumes restent au top de la vente directe (65%), suivis par les œufs (37%), le lait et les fromages (32%).

Les éleveurs sont également plébiscités, les consommateurs leur accordent une part grandissante de leurs achats directs (volailles 30%, viandes rouges 20%).

Les produits achetés directement aux producteurs inspirent confiance mais pas uniquement

Au-delà du critère de qualité qui arrive en tête des motivations des acheteurs (74%), les consommateurs manifestent, par leurs achats, leur soutien à la production locale (55%), bien devant le critère de prix (43%), ou les bénéfices pour la santé et la sécurité alimentaire (30%).

Et enfin, notons que 83% des consommateurs pensent que la vente directe est un modèle d’avenir.

Comme on dit…la boucle est bouclée !

 

Sources :

Worldview 2014 – Protéines, en partenariat avec Quinten et Le Terrain.

* Les Français et l’achat en direct aux agriculteurs – Ipsos/Crédit Agricole – Février 2014.