Food truck 0 – Triporteur 1

crédit---fifi-la-praline_1050x700

Food truck 0 – Triporteur 1

Dans la course aux bolides, le food truck ne serait pas le seul (loin de là) à venir taquiner l’asphalte de nos villes françaises.

Publié par Protéines, le
Food Toujours
Crédit photo : © Fifi la praline

En mode folie burger ou bagel, glaces à gogo, bouchées asiatiques ou encore bar à mozzarella, on pensait (à tort) que le phénomène américain des food trucks allait nous engloutir tout cru. Même le chapeauté savoyard étoilé Monsieur Veyrat s’y est récemment mis en lançant sa version autour de bocaux bons, beaux et sains.

Mais pour stopper l’invasion, nous pouvons compter sur l’administration française. En effet, seulement 110 food trucks sont aujourd’hui officiellement recensés et acceptés par les différentes mairies de France. La faute, semble-t-il, aux contraintes de stationnement en partie, et à la levier de bouclier des syndicats de restauration surtout.

La street food n’a cependant pas dit son dernier mot, car un petit malin est venu s’immiscer dans la course. Et oui, les jolis petits vélos à 3 roues dits triporteurs sont aujourd’hui estimés au nombre de 300, et viendraient déjà remplacer dans le cœur des Français les grosses caravanes à l’américaine.

Plus petits, donc plus faciles à stationner, et aussi plus écolos, les food bikes semblent prôner une street food à la française en s’adaptant plus facilement à nos environnements citadins où le « small is beautiful » gagne devant le « as big as possible ».