Le fait maison fait recette

fait-maison_crédit-photo-Claude-OlivierMarti-GettyImages_1050x700

Le fait maison fait recette

Une enquête Ifop/L’Hôtelleire Restauration croise les perceptions des clients avec celle des restaurateurs.

Publié par Protéines, le
Des chiffres et des lettres
Crédit photo : Le Dauphiné Libéré / Angélique Surel

Côté consommateurs, entre engouement et suspicion

Les Français adorent sortir au restaurant, passer de bons moments et surtout bien manger. 96% déclarent se rendre au moins occasionnellement dans un restaurant traditionnel pour y consommer un repas. Toutefois la suspicion a gagné du terrain sur la qualité de ce qu’ils peuvent trouver dans leurs assiettes.

« Votre gâteau au chocolat est-il fait maison ?», « Votre quiche lorraine, elle est surgelée ? » : autant de questions, pour le moins agaçantes, que 68% des responsables de café-restaurant entendent quotidiennement de la part de leur clientèle.

En dépit de l’attachement manifeste aux sorties au restaurant, 72% des clients de restaurants traditionnels ont le sentiment de consommer des produits surgelés et 66% pensent y consommer des produits industriels.

Ce scepticisme semble encore plus criant, quand on apprend que les Français pensent que 50% (en moyenne) des mets proposés dans ces établissements seraient faits maison.

Les produits qui trouvent le moins de grâce aux yeux des clients sont les gâteaux (56%), les sauces (55%), les tartes salées (51%), le poisson (50%) et les légumes (48%).

Côté restauration, autre son de cloche

La vision des professionnels de la restauration apparaît en décalage par rapport aux perceptions des consommateurs.

49% d’entre eux affirment que les produits industriels n’ont pas droit de cité dans sa cuisine.

Les professionnels déclarent que leurs plats sont préparés en moyenne à 78% à partir de produits frais, à 14% de produits surgelés et à 8% de produits industriels (c’est-à-dire sous vide ou en conserve).

Et enfin, consommateurs et restaurateurs tombent tout de même d’accord unanimement sur un point : ils sont favorables au label « fait maison », récemment voté au parlement.

Source :

Le label « fait maison », regards croisés grand public/professionnels. Ifop/L’Hôtelleire Restauration – Décembre 2013.