Quand les glaces perdent la boule

Lara-Atkin_1050x700

Quand les glaces perdent la boule

En cette période frileuse, une fois n’est pas coutume, coup de projecteur sur des initiatives un peu maboules autour des glaces.

Publié par Protéines, le
Derniers Repérages
Crédit photo : ©Lara Atkinson

Il fait froid, on rêve de chocolat chaud au coin du feu. Oui mais voilà, il y a des expérimentations qui étonnent et qui n’ont pas besoin de saison pour être relayées, c’est le cas avec ce qui suit.

Tout d’abord dans la série « incroyable mais vrai », Charlie Harry Francis un glacier anglais a inventé une glace fluorescente. Le principe ? A chaque coup de langue, la glace s’illumine et devient fluo. Le secret ? En fait, la crème glacée est composée de protéines GFP, protéines qui proviennent d’une espèce bien connue des bords de mer mais généralement plutôt pour nous agacer et non nous émerveiller puisqu’il s’agit de… Méduse bioluminescente ! Et concrètement, pour une fois il est recommandé de se frotter à une méduse (ou tout du moins ici ses protéines) puisque que c’est la chaleur dégagée à chaque coup de langue qui activerait les protéines pour rendre la boule de glace fluo.

Toujours un peu givré mais plus mode dans l’approche, Lara Atkinson (une designeuse basée à Dubaï) a eu l’idée en collaboration avec un magasin store de créer des glaces inspirées par la haute couture. Ici les glaces défilent donc aux couleurs d’Alexander McQueen, Kenzo ou autre Burberry

Finalement on est bien en hiver non ?